Le monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone

Un gaz dangereux

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz hautement toxique, incolore, inodore, très diffusible dans l’air qui peut être mortel. Il est indétectable par l’être humain.
Les enfants sont particulièrement sensibles au CO.
Il est produit par la combustion incomplète de composés carbonés. Il est le plus souvent lié à un mauvais entretien ou à une mauvaise utilisation d’un appareil de chauffage à combustion ou d’un moteur (cuisinière, chaudière, chauffe-eau, chauffage d’appoint, poêle, cheminée…).

Quels sont les symptômes ?

Le monoxyde de carbone pénètre le corps par les poumons lorsque l’on respire. Il prend la place de l’oxygène dans le sang réduisant ainsi le taux d’oxygène arrivant au cœur, au cerveau et aux autres organes vitaux. Cela provoque :

  • Maux de tête
  • Vertiges
  • Fatigue
  • Nausées
  • Vomissements
  • Perte de connaissance

Son action peut être rapide : dans les cas les plus graves, il peut entraîner en quelques minutes le coma, voire le décès.

Les bons gestes à adopter

  • Aérez votre logement tous les jours pendant au moins 10 minutes, même quand il fait froid.
  • N’obstruez jamais les entrées et sorties d’air (grilles d’aération dans cuisines, salles d’eau et chaufferies principalement).
  • Avant l’hiver, faites vérifier et entretenir chaudières, chauffe-eau, chauffe-bains, inserts et poêles.
  • Avant l’hiver, faites vérifier et entretenir vos conduits de fumée (par ramonage mécanique).
  • Respectez les consignes d’utilisation des appareils : par exemple, ne pas utiliser un chauffage d’appoint plus de deux heures de suite.
  • Ne jamais laisser tourner le moteur d’une voiture dans un garage.
  • Si possible, installez un détecteur de monoxyde de carbone (CO).

Que faire si on soupçonne une intoxication ?

  1. Aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres.
  2. Arrêtez si possible les appareils à combustion.
  3. Évacuez au plus vite les locaux.
  4. Appelez les secours (n’hésitez pas à consulter notre page sur les numéros d’urgence).
  5. Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des Sapeurs-Pompiers.

Pour plus d’information vous pouvez télécharger la plaquette sur le monoxyde de carbone

fringilla Lorem ultricies accumsan sit dapibus diam ut felis